Les murs de ta chambre

Vertigo

 

Les murs de ta chambre

 

Si j'avais su voir le mal qu'on peut se faire,
j'aurais pu prévoir qu'y avait rien derrière
notre chance, notre chance.
Même sans tes soupirs, sans pleurs, sans prière,
j'aurais pu prédire notre retour sur terre,
moi je pense, moi je pense.
Maintenant, ça paraît si loin,
tout ira bien mieux demain
j'aimerais que tu m'invites à rendre une visite éclair
aux murs de ta chambre,
aux murs de ta chambre.
Quelques minutes me suffisent,
ce sera ma seule prise dans notre guerre.

Nos conversations finissent en impasse,
y'a plus que des soupçons tout au fond des tasses,
mon ange, mon ange.
Ta radio sans nom, mon miroir qui casse,
le contrepoison me fait plus faire surface,
tout change, tout change.
Le moment paraît parfait,
c'est le meilleur jour pour déserter.
Nos regards s'évitent, faudra que j'oublie vite l'espace
des murs de ta chambre,
des murs de ta chambre.
Leur image qui m'hypnotise,
faut que le temps l'épuise pour qu'elle passe

Parfois c'est dur
d'écrire l'histoire.
J'aimerais tout changer, c'est sûr,
sauf ton regard,
et la couleur des murs dans ta chambre.

Les murs de ta chambre,
les murs de ta chambre,
quelques minutes me suffisent
ce sera ma seule prise dans notre guerre.

Les murs de ta chambre,
les murs de ta chambre,
quand leur image m'hypnotise,
j'aimerais bien que tu me dises ce qu'il faut faire.

Les murs de ta chambre.






29/10/2007

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres