Une saison dans ton enfer

Une saison dans ton enfer

 

Les gardiens de phare me disent que je m'égare,

les garde-barrières essaient de finir mon verre.

Et toi tu comprends pas bien pourquoi

je trouve qu'il fait trop chaud chez toi.

 

Quand je tremble au coin de la rue,

tu dis que mon histoire est connue.

Quand je vieillis devant l'usine,

tu dis que mon humour décline.

Quand je m'étends sur ton divan,

tu dis que le quart d'heure est payant.

Quand je m'éloigne pour plus d'une heure,

tu dis que j'ai des drôles de moeurs.

 

Je sais pas ce que je dois faire,

je sais pas ce que je dois pas faire.

Moi je prétends pas savoir

ce que je viens faire sur la terre,

mais ça n'arrête pas de monter,

le prix d'une saison dans ton enfer.

 

La la la la la la la

 

Les marchands de vent sont venus me casser des dents,

 les marchands d'orties sont venus piéger mon lit.

Toi t'oses pas m'avouer que tu as de la peine

les rares jours où j'ai de la veine.

 

Quand tu prends ce qu'y a dans mes poches,

 tu dis que ma veste est si moche.

Quand j'ai trop faim pour être honnête,

tu dis que ma potence est prête.

Quand j'ai trop mal pour t'en vouloir,

tu me dis d'attendre dans ton couloir.

Quand tu boudes, c'est toujours trop tard,

mais tu dis que c'est moi qui suis bizarre.

 

Je sais pas ce que je dois faire,

je sais pas ce que je dois pas faire.

Tu prétends savoir

ce que je viens faire sur la terre,

mais ça n'arrête pas de monter,

le prix d'une saison dans ton enfer.

 

la la la la la la la

 

Les juges de paix voudraient bien me faire enfermer,

les juges de touche voudraient bien clouer ma bouche.

Toi tu dis que tu me souhaitais bonne chance,

tu dis jamais ce que tu penses.

 

Quand j'ai refermé ta porte,

t'as dit « que le démon t'emporte ».

Quand j'ai pissé dans l'escalier,

t'as dit « faudra tout balayer »

Quand je me suis retrouvé seul dans la rue,

t'as dit « maintenant t'as tout perdu ».

Quand j'ai voulu quitter ta ville,

t'as dit « ça, ça sera pas si facile ».

 

Qui sait ce qu'il faut faire,

qui sait ce qu'il faut pas faire.

Tu prétends savoir

ce qu'on vient faire sur la terre,

mais ça n'arrête pas de monter,

le prix d'une saison dans cet enfer.

 

la la la la la la la

 

Qui sait ce qu'il faut faire,

qui sait ce qu'il faut pas faire.

Tu prétends savoir

ce qu'on vient faire sur la terre,

hey, ça n'arrête pas de monter,

non, ça n'arrête pas de monter,

non, ça n'arrête pas de monter,

hey, ça n'arrête pas de monter,

non, ça n'arrête pas de monter,

le prix d'une saison dans cet enfer.




03/11/2007

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres