Quand j'arriverai chez toi

L'ennemi Public

 

Quand j'arriverai chez toi

Quand elle m'a dit : "y a plus grand chose à dire",
j'ai pas trouvé les mots pour lui mentir.
Le tapis dansait beaucoup trop vite pour moi

Son jongleur soufflait toutes les lumières.
Sur un mur, j'ai lu "y a plus rien à faire".
En bas dans la rue, j'ai retrouvé le bruit de mes pas.

Seul dans l'escalier, j'ai dû compter les marches.
J'étais comme Noé quand il a fui son arche.
Pour sortir du charme, j'avais que le choix des armes, ou les larmes.

J'ai prié pour que tu sois là quand j'arriverai chez toi,
oh, oh, oh, oui moi j'ai prié pour que tu sois là quand j'arriverai chez toi.

Des chiens fous couraient dans le terrain vague.
Les petits Bonaparte astiquaient leurs bagues.
Plus personne osait montrer le chemin du doigt.

Elle m'a dit : "pas la peine de m'attendre".
J'ai pas bien compris ce qu'il fallait comprendre.
J'ai tendu la main, son ombre était plus là.

Ce soir là, j'ai cru que la fin serait plus très longue.
Ma pendule avait l'air de se prendre pour un gong.
J'marchais plus très droit, le soleil était bas, j'avais froid.

J'ai prié pour que tu sois là quand j'arriverai chez toi,
oh, oh, oh, oui moi, j'ai prié pour que tu sois là quand j'arriverai chez toi ,
chez toi.

Ce soir là, j'ai cru que la fin serait plus très longue.
Ma pendule avait l'air de se prendre pour un gong.
Je marchais plus très droit, le soleil était bas, j'avais froid.

J'ai prié pour que tu sois là quand j'arriverai chez toi,
oh, oh, oh, oui moi, j'ai prié pour que tu sois là quand j'arriverai chez toi

Elle m'a dit : "ma peine vaut bien la tienne",
quand je l'ai revue pour autant que je m'en souvienne.
Parait que son jongleur avait fuit par les toits.

Personne peut faire fondre un coeur de pierre.
J'aurais jamais dû la croire, c'était clair.
Y a rien à gagner quand on retourne sur ses pas.

J'avais bien assez de pavés le long de ma route.
J'avais pas besoin d'elle pour allumer mes doutes.
J'suis resté dans le noir, c'est seulement bien plus tard, par hasard,

que j'ai prié pour que tu sois là quand j'arriverai chez toi,
oh, oh, oh... j'ai prié pour que tu sois là quand j'arriverai chez toi.




23/10/2007

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres