Petite ville

Vertigo

 

Petite ville

 

T'oublieras tout sur le quai vingt-sept,
le train là-bas n'a jamais d'heure.
Ta peur d'avoir peur est si parfaite,
j'ai plus qu'à murmurer : "moteur !"

Pas besoin de me laisser ton adresse,
le courrier trouvera bien ta porte.
Tes remords suivront, y'a rien qui presse,
on perd jamais que ce qu'on emporte.

On vivait seuls dans une drôle de petite ville
sans rien autour.
On vivait seuls, comme sur une île
sans retour.

Te prépare pas pour le grand voyage,
tout le monde un jour referme une porte.
Abandonne ici tous tes bagages,
moins t'en sauras, plus tu seras forte.

On vivait seuls dans une drôle de petite ville
jour après jour.
On vivait seuls comme sur une île
sans retour.

On vivait seuls dans cette drôle de petite ville
depuis toujours.
Quand on vit seuls on devient fragiles,
mon amour, pour toujours.

On vivait seuls dans une drôle de petite ville
sans rien autour.
On vivait seuls comme sur une île
sans retour.
On vivait seuls dans cette drôle de petite ville
depuis toujours.
Quand on vit seuls on devient fragiles,
mon amour.





29/10/2007

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres