C'est dur d'être un héros


Deux

 



C'est dur d'être un héros

 

T'as plus qu'une chemise et fait presque zéro,

t'es perché sur ta valise, tu regardes passer les métros.

Même les hommes en gabardine disent qu'ils connaissent tes combines,

tous les marchands de diplômes te poussent vers le train fantôme.

 

Mais tu dis que t'as pas peur,

tu prétends que t'attends l'heure

où ton ange en silence viendra

s'occuper de toi.

 

Ton papa t'a dit : "deviens qui tu penses être",

et puis quand t'as essayé, il t'a jeté par la fenêtre.

Il passe toutes ses nuits à guetter tout ce que t'écris,

t'aurais pu prendre la route l'avant-veille de sa déroute.

 

Mais tu dis que t'as pas peur,

tu prétends que t'attends l'heure

où ton ange en silence viendra

te dire où tu vas.

 

Mais c'est

dur d'être un héros de ce côté-ci de la planète.

Oui c'est

dur d'être un héros de ce côté-ci de la planète.

Dur d'être un héros de ce côté-ci de la planète,

de ce côté-ci de la planète.

 

Quand t'es livide, on te donne que des mots vides,

lorsque tu regardes en l'air, tout le monde te regarde de travers.

Quand y a le soleil qui surnage au-dessus des toits des garages,

tes amis viennent rire de toi, même si tu trembles de froid.

 

Mais tu dis que t'as pas peur,

tu prétends que t'attends l'heure

où ton ange en silence viendra

te montrer du doigt.

 

Des prophètes obscurs ont béni tes blessures,

t'as fait voir tes cicatrices aux mouchards de la police.

Le train de minuit t'appelle, on a rogné tes ailes,

y a des poignards qui s'aiguisent dans ton coin de Terre Promise.

 

Mais tu dis que t'as pas peur,

tu prétends que t'attends l'heure

où ton ange en silence viendra

et te tendra les bras.

 

Personne ici n'attend rien, mais t'es pressé,

t'as pas du voir l'écriteau "Surtout ne pas déranger".

Tu traînes dans le ruisseau, t'aurais pu tomber de plus haut,

maintenant les curieux s'attroupent et même toi parfois tu doutes.

 

Mais tu dis que t'as pas peur

tu prétends que t'attends l'heure,

où ton ange en silence viendra

te tirer de là.

 

Tu dis que t'aimerais tant partir loin dans la nuit,

tu parles de repentir, tu parles même de paradis.

T'es seul dans ton satellite et ton espoir prend la fuite,

y a plus que toi qui vois l'orage qui t'a choisi comme otage.

 

Mais tu dis que t'as pas peur,

tu prétends que t'attends l'heure

où ton ange en silence viendra

s'occuper de toi.

 

Mais c'est

dur d'être un héros de ce côté-ci de la planète.

Oui c'est

dur d'être un héros de ce côté-ci de la planète.

Dur d'être un héros de ce côté-ci de la planète,

de ce côté-ci de la planète.

 

 




01/11/2007

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres