Oncle Sam

Hérétique 13

 


 Oncle Sam

 

Je laisserai jamais personne te faire mal.
Je laisserai jamais personne te faire mal.
Je laisserai jamais personne, petit,
je laisserai jamais personne, personne,
je laisserai jamais personne te faire mal.
Eins, zwei, drei, vier

Oncle Sam en silhouette,
chapeau rouge et bleu sur la tête,
brade encore l'histoire de sa Marylin.
Pour deux ou trois vraies fausses blondes,
il jongle avec une mappemonde.
Caché dans le noir, vieux Dick se dandine.

Le prêcheur aux dents trop blanches
dit qu'il a du pain sur la planche,
montrant du doigt l'horizon livide.
Marie Madeleine fait la quête.
Quelques garçons perdus lui achètent
des Jésus sur croix de celluloide.

Désolé, mon bel enfant sage,
c'est pas le plus beau livre d'images,
mais si le loup ne vient pas ce soir,
Il se cache pas loin dans le noir.
Il se cache pas loin dans le noir.

Si Dieu protège l'Amérique,
il fait pas grand chose pour l'Afrique.
Son métier, c'est vrai, n'est pas bien facile.
Heureusement, Double-W guette,
Pentagogol perd pas la tête.
Le destin du monde est tellement fragile.

Près de la statue de la bêtise,
cent millions de cowboys en pleine crise
jurent que Jésus parlait d'ingérence.
Sous leur faux nez de missionnaires,
ils orbitent autour de la terre,
bombardant de bonheur le monde en souffrance.

 

Désolé, mon bel enfant sage,
c'est pas le plus beau livre d'images,
mais si le loup ne vient pas ce soir,
Il se cache pas loin dans le noir.
Il se cache pas loin dans le noir.

N'aie pas peur mon bel enfant sage,
c'est peut-être rien d'autre que des images,
et si le loup vient te voir ce soir,
Je te laisserai pas dans le noir.
Je te laisserai pas dans le noir.

 






02/11/2007

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres